BCLCC: 𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐩𝐞𝐥𝐥𝐞́ 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐝𝐢𝐟𝐟𝐚𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐢𝐧𝐣𝐮𝐫𝐞𝐬 𝐩𝐮𝐛𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬, 𝐢𝐧𝐜𝐢𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐚̀ 𝐥𝐚 𝐯𝐢𝐨𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐞𝐭 𝐚̀ 𝐥𝐚 𝐝𝐞𝐬𝐭𝐫𝐮𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐛𝐢𝐞𝐧𝐬 𝐩𝐫𝐢𝐯𝐞́𝐬 𝐯𝐢𝐚 𝐥𝐞𝐬 𝐫𝐞́𝐬𝐞𝐚𝐮𝐱 𝐬𝐨𝐜𝐢𝐚𝐮𝐱

Depuis quelques temps, la Brigade Centrale de Lutte Contre la Cybercriminalité (Burkina Faso) a constaté avec récurrence que certains internautes burkinabé s’adonnent à des publications de contenus audios contenant des propos diffamatoires, outrageants et incitatifs à la violence ou à la destruction de biens publics et privés. La BCLCC tient à rappeler que ces types de publications constituent des infractions prévues et punies par la loi.

C’est ainsi que B.I, commerçant, âgé de 35 ans, à travers un enregistrement audio en langue mooré dans un groupe WhatsApp qui a vite été relayé dans plusieurs autres groupes a tenu des propos diffamatoires et incitatifs à la violence sur la personne de Monsieur Newton Ahmed BARRY ainsi qu’à la destruction de ses biens privés.

Interpellé puis conduit dans les locaux de la BCLCC à la suite des investigations, il a été soumis à une audition au cours de laquelle, il reconnaît être l’auteur de l’audio et n’a pas mesuré sa portée lors de l’enregistrement.

Ainsi, B.I  a été conduit devant Monsieur le Procureur du Faso pour répondre de ses actes.

Source : BCLCC Burkina Faso